Lucinges, le 1er février 2000


Cher Roberto Gac,
Merci de m'avoir communiqué le manuscrit de La Guérison qui m'a beaucoup intéressé. Votre intimité avec Dante est remarquable. Vous m'avez fait relire (et même parfois lire) maint passage. D'un point de vue éditorial je comprends bien que le problème est un des aspects les plus originaux et réussis, à savoir le multilinguisme. Mais il doit être possible d'arranger ça, par exemple en accompagnant le volume dans son intégrité par un petit volume d'accompagnement fournissant les traductions, ou autre chose encore...
2000 voeux. Très cordialement votre
Michel Butor


 

More in this category: « François Busnel Jesus Pardo »

ARTICLES/ARTICULOS