"Toute chose nouvelle -l'intertexte- naît de la mort d'une chose ancienne -le roman-. Le rôle du plurilinguisme dans ce processus de la mort du mythe romanesque et des débuts lucides de l'intertexte, a une importance singulière...."  Mikhaïl Bakhtine/RG

Dialogue intertextuel avec Bakhtine

Couverture : Chantal Waszilewska Couverture : Chantal Waszilewska

 La théorie du roman du savant russe Mikhaïl Bakhtine (1895-1975) est probablement l'analyse la plus profonde jamais réalisée sur le genre. Or, son extraordinaire érudition ne lui permit pas d'éviter le "proton pseudos" qui fragilise sa théorie : l'amalgame entre "littérature narrative" et la forme "roman". Son "erreur" appelle à une autre vision de la littérature et à la définition d'un nouveau genre narratif -l'Intertexte- dont la gestation est liée à la révolution cybernétique. Cette "dispute" esthétique est offerte au lecteur sous la forme d'un dialogue intertextuel qui représente (dans la mesure où la fiction joue aussi son rôle) un échantillon de l'Intertexte comme genre littéraire post-romanesque rendu possible par les nouvelles technologies et le plurilinguisme de l'Europe unifiée d'aujourd'hui.

 

ARTICLES/ARTICULOS