Dialogues de sourds ou dialogues des morts?

 

Les mots en couleur foncée font partie des paraphrases structurées autour du texte original de Bakhtine en clair (Esthétique et Théorie du roman), repris en intertextualité dans le "Dialogue intertextuel avec Bakhtine".

 

 

 
Note 99

Je le répéterais autant que nécessaire : c’est justement grâce à l’intertexte que les langages et les langues s’éclairent mutuellement, que le langage littéraire devient un dialogue de langages et de langues, se connaissant et se comprenant les uns les autres.

 

Note 102

Voici, Maître, ma propre formule : l’intertexte doit être le reflet intégral et multiforme de son époque. Dans l’intertexte doivent être représentées toutes les voix socio-idéologiques de l’époque, autrement dit, tous les langages et langues tant soit peu importants de leur temps. L’intertexte est le microcosme du plurilinguisme.

ARTICLES/ARTICULOS